Association Communale de Chasse

Saison 2015 - 2016 : Cette saison a été exceptionnelle car pour la première fois depuis que la société existe, la chasse du lièvre a été suspendu pendant un an.

Effectivement, ce gibier "roi", aux yeux de tous les chasseurs, suscite bien des passions.
Afin de le sauvegarder et suite à des comptages d’une population peu nombreuse sur notre commune, la société a décidé d’interdire sa chasse.

Mais cette saison a été aussi marquée par une population de gros gibiers, dont le sanglier, de plus en plus nombreuse et qui engendre, hélas, des dégats de cultures auprès de certains agriculteurs.

Créée en 1902 , la Société de Chasse de Marboz devient une Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) en 1977. Celle-ci compte à ce jour 75 adhérents dont 13 actionnaires venus de communes extérieures. La superficie chassable est de 3808 hectares dont 592 hectares de landes et bois, déduction faite des zones non chassables du village, mais incluses les deux réserves d’environ 400 hectares. Dans ces réserves, seules des battues dites « administratives » régies par le lieutenant de louveterie sur accord préfectoral y sont organisées afin de réguler les espèces nuisibles.

Depuis juin 2011, la responsabilité de l’ACCA est attribuée à :

- Michel TAVERNIER qui préside, responsable agréé organisation battues
- Gérard BESSON, suppléant, responsable commission sangliers avec habilitations réglementaires, membre actif déterrage renards et blaireaux dans le cadre de la gestion des nuisibles.
- Patrick PERDRIX, gestion des finances, responsable agrée organisation battues et piégeur agréé.
- Hervé POCHON, assure le suivi administratif, responsable agréé organisation battues.

- Pascal MAYER, responsable découpe du gibier, habilité aux règles d’hygiène imposées par la Fédération Départementale.
- Alain NOËL et Samuel DAUJAT, responsables commission chevreuils avec habilitation réglementaire imposée par la Fédération Départementale.
- Jacques CLERMIDY, Garde-chasse, sous la responsabilité du président, il doit faire respecter la police de la chasse sur l’ensemble du territoire communal. Piégeur agréé, Jacques se prête aussi généreusement à la découpe du gibier, une aide précieuse appréciée du bureau.

Déroulement de la saison de chasse

Afin de respecter les plans de gestion des espèces, la saison de chasse débute courant septembre par des tirs sélectifs de chevreuils, sont également chassés les renards et sangliers. A partir du 15 octobre tous les tirs au grand gibier sont autorisés et ce jusqu’à la fermeture générale. La chasse au lièvre (limitée à 1 par chasseur) se déroule à partir du 25 septembre pour cinq week-ends consécutifs. Les populations sont stables voire en augmentation sur notre territoire, ce qui nécessite une gestion rigoureuse de cette espèce. Jusqu’à la fermeture générale (31 janvier 2012) chacun pourra chasser à sa guise plume, canard, bécasse et lapin.

Gestion des nuisibles : une priorité pour préserver l’équilibre au sein de la faune sauvage et limiter les dégâts

Lorsqu’ils sont trop nombreux certains animaux causent des dégâts et des déséquilibres, il appartient à l’homme, donc au chasseur, de veiller au maintien de ces équilibres en limitant les populations de certaines espèces. Le piégeage, les battues administratives ordonnées par le Préfet, le déterrage et le tir sont autant de moyens de régulation.

La chasse aux nuisibles est particulièrement intense à partir de janvier jusqu’à fin avril, elle concerne le renard en janvier avec aussi l’organisation de battues inter-communales afin d’augmenter les chances de prélèvements. Malgré les tirs de nuit organisés et réglementés par le louvetier du secteur, cette espèce est en augmentation considérable. Durant le mois de mars, chaque samedi est consacré aux tirs de ragondins le long des berges de nos rivières, le mois d’avril idem pour les corbeaux. Nous noterons et remercierons à cette occasion le soutien financier apporté par la commune de Marboz et la Fédération Départementale qui par leurs subventions nous permettent d’améliorer nos conditions de régulation sur le terrain.

Depuis quelques années, il se peut que vous ayez vu dans la nature au bord d’un bois, non pas des petits hommes vert mais plutôt des petits hommes orange... (voir la photo) En fait, pour participer à une battue, des consignes ont été instaurées par la fédération. Une battue doit être organisée par une personne habilitée à le faire, qui aura suivi au préalable la formation sécurité instituée par le schéma départemental de gestion cynégétique. Cette personne, donnera avant chaque battue, les consignes de sécurité, de tir et de sonnerie. Le port du gilet fluorescent de couleur orange est obligatoire afin d’être vu par tout le monde. Vous pouvez aussi croiser le long des routes et chemins, des panneaux signalétiques (voir la photo) vous indiquant que vous arrivez dans une zone où une battue est organisée, cela afin de vous prévenir de toute éventualité de rencontre avec un ou plusieurs animaux sauvages ou des chiens. Lorsque vous voyez un de ces panneaux en voiture, ralentissez.


envoyer l'article par mail envoyer par mail - Version imprimable de cet article Version imprimable

Actualités

Compteur électrique LINKY

ERDF, devenue Enedis, est une entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Enedis amène l’électricité dans (...)
Lire la suite

PPRT Storengy

Depuis quelques années déjà, les communes de Marboz et d’Etrez sont touchées par les mesures du Plan de Prévention des Risques Technologiques relatives (...)
Lire la suite

Poursuite des travaux du programme « Val de Saône » de GRTgaz

Les travaux de renforcement de la station GRTgaz d’Etrez se poursuivent conformément au planning prévu. Les terrassements généraux engagés au (...)
Lire la suite